Mise en danger de la vie d’autrui : la vendeuse indélicate des légumes rattrapée

Si parfois l’utilisation des réseaux sociaux est excessive du fait de la mauvaise foi de certains, il y a que de temps à autre, leur bonne utilisation permet de sauver des vies et de mieux se comporter en société. La preuve : la commerçante du marché Mont-Bouët, dans le 3ème arrondissement de Libreville, qui vend des légumes, a été rattrapée par la police municipale pour son acte jugé diabolique. Elle doit être actuellement en train de méditer sur son acte entre les mains des agents.

La vidéo est devenue virale entre jeudi et vendredi, une commerçante du plus grand espace commercial de la capitale gabonaise, en train de nettoyer ses légumes, notamment du persil, pour les cordons bleus qui ont reconnu cette plante, avec de l’eau d’une flaque d’eau juste à côté d’elle. Un citadin qui passait par-là ne pouvait la laisser poser un tel acte, il a filmé depuis son véhicule, le haut fait d’arme de cette vendeuse des légumes qui font partie quotidiennement de la consommation des ménages. 

D’où, à l’aide de son smartphone, cette bonne volonté sachant que ces légumes sont consommés par des humains, et non par des animaux qui peuvent supporter avaler de l’eau sale, a réalisé sa vidéo, qu’il a directement balancée sur les réseaux sociaux. Une action salvatrice qui a permis aux flics de la police municipale, après avoir eu vent de cette vidéo, de se déporter sur les lieux, et interpeller la commerçante imprudente.

La vendeuse des légumes interpellée devra répondre de son acte. Surtout que celui-ci constitue le délit de mise en danger de la vie d’autrui. Avec l’arrestation de cette commerçante, certains opérateurs économiques qui font dans la vente de la bouffe de rue et d’autres produits de consommation courante, devraient réfléchir désormais par deux fois, s’ils ont l’habitude d’offrir à leurs clients des produits d’une qualité quelconque.