Ike Ngouoni : 600 millions pour sa maison et 25 millions de salaire mensuel

L’ancien porte-parole de la présidence de la République est passé aux aveux hier lors de son procès. Le choc a été grand pour l’opinion de découvrir que pendant que le peuple est asphyxié, certains se tapaient le luxe de dépenser l’argent de l’état gabonais à hauteur de centaines de millions de Francs CFA.

Le porte-parole a dit avoir reçu du Chef de l’état un cadeau, l’achat d’une maison d’une valeur de 600 millions de Francs CFA. Il dit que cet argent n’est pas passé entre ses mains et qu’il a directement été versé à l’agence qui vendait la maison. Si de telles informations sont vraies, comment le Chef de l’état peut-il se permettre de dilapider de l’argent à cette hauteur pendant que les gabonais croupissent dans la misère.

Le porte-parole de la présidence a régulièrement perçu un salaire de 25 millions par mois, alors qu’on demandait au peuple et aux régies financières de se serrer la ceinture. Le Chef de l’état n’est finalement pas un exemple dans cette affaire et on ne peut pas dire que tout le monde ment sur le président Ali Bongo et sa famille.

On y apprend aussi que la radio Urban FM recevait 17 millions, ramenés à 15 millions. La radio Street 103 FM passait aussi à la caisse à la présidence de la République. Autant que de nombreux jeunes blogueurs entretenus par le pouvoir. Le plus étonnant est que M.Ike Ngouoni arrosait aussi la presse de l’opposition pour qu’il ferme leur bouche sur la famille présidentielle, à hauteur de 25 millions de Francs CFA.

Ces procès ne sont pas les procès des prévenus mais plutôt du président de la République et de son système de gouvernance. Plus on avance dans ces procès publics, plus on se rend compte que le seul homme qui était au centre du dispositif étai Ali Bongo Ondimba. C’est peut-être la fin d’une vision pourtant prometteuse.