Conseil des ministres : les Gabonais demandent la démission du ministre Franck Nguema

L’annonce de la tenue d’un conseil des ministres sur la page Facebook de la présidence de la république gabonaise, ce mardi 7 juin 2022 à 10 heures, donne lieu à un spectacle assez ahurissant. Alors que l’on s’attendait aux commentaires habituels, les internautes ont décidé de faire autre chose.

Ils supplient le Chef de l’état de démettre le ministre des sports Franck Nguema de ses fonctions. Des dizaines de commentaires sur la page Facebook de la présidence, résument clairement la colère des gabonais, qui n’ont pas encore digéré l’incident de Barcelone malgré la victoire contre la RDC, qu’ils mettent tous sur le compte de l’amateurisme du ministre des sports.

Dans la même foulée, une pétition postée sur le site change.org, dont l’objet est la démission de Franck Nguema de ses fonctions de ministre des sports, a déjà recueilli 500 signatures.

Le Football est le sport roi. Sa gestion catastrophique par la Fegafoot et le ministère des sports, est considérée par les gabonais comme une volonté délibérée d’humilier le pays.

Mais ce n’est pas la première fois que le ministre des sports se met les gabonais à dos. Premier acte qui a scellé le désamour entre les gabonais et lui, le procès pour la conquête de la chaine de télévision TV+. Les enfants du défunt André Mba Obame qui revendiquent l’héritage de leur défunt père, ont trouvé en face d’eux, le ministre Franck Nguema qui prétend être le propriétaire de la chaine. L’opinion considère ce procès comme une trahison de la mémoire d’André Mba Obame, dont la mort a suscité toutes sortes de théories du complot. Les gabonais considèrent que Franck Nguema était simplement le gérant des biens de son oncle AMO et à ce titre, les héritiers que sont les enfants légitimes et biologiques  doivent rentrer dans leurs droits.

Deuxième fait en date, une publication faite par le ministre des sports il y a un an, dans laquelle il catégorisait les joueurs de l’équipe nationale comme « patriotes » et « non patriotes ». Les gabonais ne lui ont jamais pardonné ce mépris. Des milliers de commentaires injurieux avaient inondé cette publication.

Enfin, les conditions catastrophiques de la mise au vert de l’équipe nationale, leur blocage à Barcelone pour des raisons de sécurité. L’avion choisi, considéré par les gabonais et même les joueurs eux-mêmes, comme ayant mis la vie des footballeurs en danger.

D’un avis général, Franck Nguema est perçu comme étant un ministre opportuniste (le choix de l’Europe pour la préparation de l’équipe alors que l’adversaire des panthères est à une heure de vol de Libreville, ne passe toujours pas), incompétent et fêtard. On raconte qu’il est arrivé en RDC bien avant dans le but de faire la fête. Pourtant, on peut aimer le champagne et bien diriger son ministère. Ce n’est visiblement pas le cas pour Franck Nguema.