« Je reste PDGiste un point c’est tout! » dixit Jo Dioumy Moubassango

Une polémique a éclaté à la suite de la publication de l’ancien Porte-parole du PDG, Jo Dioumy Moubassango. Dans ladite publication, l’ancien porte-parole demande à son parti de prendre en compte les progrès qui ont été réalisés par certains pays africains, désormais considérés comme des exemples par les gabonais. il cite le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Rwanda et le Ghana. Visiblement ce post n’a pas plu aux communicants de son parti, qui ont lâché les chiens aux trousses de leur camarade. fidèle à ses idées et sûr de n’avoir rien dit de grave, Jo Dioumy Moubassango vient de faire une autre publication dans laquelle il met en garde ses camarades de se garder d’essayer de mal interpréter sa publication. il dit explicitement dans son post qu’il s’agit de manigances de la part de sa famille politique. nous vous laissons lire cette réponse de clarification.

Depuis ce matin, une certaine presse, pressée de tirer des conclusions définitives sur mon avenir, m’attribue l’intention de bouger le curseur de mon engagement politique. Je tiens à informer l’opinion nationale que mon engagement auprès du Parti Démocratique Gabonais reste intact.

Cependant, une campagne de diffamation risible est actuellement en cours contre ma personne. Aux commanditaires de cette dernière, le niveau extrêmement bas des écrits, l’incohérence et la vacuité de l’argumentaire dressé contre ma personne, m’obligent à leur offrir, rien de plus à propos que mon silence respectable.

Je vois les efforts qui sont fournis pour essayer de contenir la vague provoquée par mes écrits. Je n’en veux ni aux exécutants, qui sont des jeunes gens à la fragilité sociale établie, pour reprendre les propos du professeur Marc Louis Ropivia, ni aux commanditaires, qui ne doivent leur survie politique qu’à leur parfaite maitrise de l’art de la duplicité. Je ferme les yeux sur ces manigances orchestrées par ma propre famille politique.

Mon plaidoyer pour une action urgente en faveur de nos compatriotes, n’est pas différent des appels du Chef de l’Etat lui-même, à une action concrète en faveur des populations.

J’ai toujours et ce, depuis de nombreuses années, su alerter sur les dangers qui pourraient nous guetter dans la voie de la réalisation de notre destin commun et partisan. Je souhaite que toute cette débauche d’énergie à interpréter mon texte, soit redirigée vers des actions en faveur de nos compatriotes et tel est le souhait du Président de la République Ali Bongo Ondimba.

Je sais que nous allons triompher de l’opposition mais nous devons surtout assurer le triomphe du Chef de l’Etat dans le cœur de nos compatriotes. C’est un exercice bien plus délicat, au regard de la situation économique du pays mais rien n’est insurmontable, à condition que la qualité des hommes prévale à 3 niveaux : d’abord dans la réflexion, ensuite dans la décision et enfin dans l’exécution et l’évaluation de cette décision.

Jo DIOUMY MOUBASSANGO