FEGAFOOT: Le pouvoir politique voudrait-il faire gagner l’arbitre Jerome Efong Nzolo ?

Il n’y a qu’à observer le comportement des larbins du pouvoir pour se rendre compte de sa volonté de voir un certain dénommé Jerome Efong Nzolo [JEN] remporter cette élection du président de la fédération gabonaise de football. Tous les profils qui ont l’habitude de promouvoir Ali Bongo sont désormais en mode football, brandés des photos de leur candidat et d’un texte générique qui ne connaît même pas de modifications quand on passe de blogueur à blogueur.

Cette volonté de s’emparer de la fédération gabonaise de football alors que le pouvoir a déjà à sa disposition tous les leviers économiques, montre les velléités de certains de privatiser la fédération et de mettre la main sur les budgets alloués au développement du sport dans notre pays. Déjà qu’il est inconcevable que les budgets dédiés au football soient hébergés à l’Office National du Développement du Sport et de la Culture (ONDSC) alors qu’il existe bien une fédération de football, faut-il encore que le président de la fédération soit un vassal du pouvoir ?

En tout cas, nous ne voyons rien qui dans le parcours ou dans le projet de l’arbitre candidat Jerome Efong Nzolo, à qui on a promis un bonbon (FEGAFOOT), soit susceptible de lui donner une avance sur les vrais candidats, qui ont servi l’équipe nationale et ont mouillé le maillot pour le pays. Cette mascarade qui se met progressivement en place et qui veut parachuter monsieur Jerome Efong Nzolo devra être dénoncée et démantelée. le football gabonais doit être dirigé par ceux qui ont fait leurs classes et se sont sacrifiés pour ce sport roi.

Ce n’est pas parce qu’on a eu un siflet accroché à la bouche pendant longtemps, qu’on prétendrait être qualifié pour diriger la FEGAFOOT et être le collègue de Samuel Eto’o Fils.