Paskhal Nkoulou traite Ndemezo Obiang de « yoyo politique » et déclenche la colère de Jonathan Ntoutoume  

Dans une émission organisée par TéléAfrica, intitulée ligne de mire, au cours de laquelle Jonathan Ntoutoume Ngome (néo-PDGiste), Paskhal Nkoulou (Bloc Démocratique Populaire) et Michel Philippe Nze (PDG) ont échangé sur la récente sortie du Président Ali Bongo lors du 54e anniversaire du PDG, le ton est vite monté entre Jonathan Ntoutoume Ngome et son voisin de gauche Paskhal Nkoulou.

Le Président du BDP estime que ceux qui rejoignent le PDG dans sa fusion-absorption font preuve d’une absence de vision politique. Il n’est pas besoin d’appartenir au PDG pour obtenir une position dans la haute administration gabonaise. Le Chef de l’état, dans son pouvoir discrétionnaire,  peut faire appel à tout citoyen, quel que soit son bord politique, pour l’accompagner dans l’exécution de sa mission politique. Paskhal Nkoulou estime que c’est le jeu du « yoyo politique », c’est-à-dire le retournement de vestes permanent qui tue le jeu politique dans notre pays.

Effarouché par cette déclaration, qui visait visiblement l’ancien leader de Démocratie Nouvelle René Ndemezo’o Obiang, l’ancien porte-parole de Démocratie Nouvelle a tenu a rappelé à Paskhal Nkoulou qu’il est lui, le vrai « yoyo politique » qui a été avec Mengara dans le mouvement « Bongo Doit Partir (BDP) », qui a été emprisonné pour ses idées et ensuite qui est aujourd’hui en alliance avec le pouvoir à travers la majorité républicaine et sociale pour l’émergence. Jonathan Ntoutoume Ngome de conclure que les amitiés politiques ne durent pas, les adversités politiques non plus, ce qui dure c’est l’intérêt supérieur de la Nation.

On peut dire que les deux hommes ne se sont pas privés de se donner des coups sous le regard un peu gêné du Secrétaire Général 2 du PDG, Michel Philippe Nze.