Démenti: « Ali Bongo n’est pas candidat» selon Jessye Ella Ekogha 

Très surprenant ce tweet du porte-parole de la présidence qui ressemble vraiment à une reculade, alors que les mots du président gabonais avaient été plus que clairs. Le porte parole de la présidence Jessye Ella Ekogha a affirmé que le président, dans son discours au 54e anniversaire du PDG, n’avait pas déclaré sa candidature. La presse gabonaise semble être la seule à avoir entendu ces paroles du président gabonais: 

« Chers Camarades, 2023 approche à grand pas. Je serai là avec vous. Pour vous. La seule issue sera la victoire. Une victoire franche, nette, indiscutable. Pour que le travail commencé soit achevé.

Si on veut bien saisir le sens des mots, cette partie du discours du président du PDG est bien une déclaration de candidature. Si non, de quelle victoire parle Ali Bongo, « 2023 approche à grand pas », n’est-ce pas de la présidentielle que le chef de l’état parle ? 

Et que dire de la phrase suivante: « la seule issue sera la victoire », de quelle victoire parle t-on si l’on n’est pas candidat ? Pour que le travail commencé soit achevé. Encore une phrase qui montre bien l’intention d’Ali Bongo d’achevé le travail qu’il a commencé, non pas en tant que citoyen mais plutôt en tant que président. Pour cela, ne doit-il pas être candidat ?

C’était pourtant clair mais visiblement, le porte-parole de la présidence prêche une autre parole: 

« Ce 12/03, le @PresidentABO n’a jamais dit qu’il était (pour l’instant en tout cas) candidat à la présidentielle. En revanche, il a évoqué « ceux qui confondent leurs rêves avec la réalité ». A ceux-là, je comprends l’impatience mais… toute chose vient à point à qui sait attendre! » Jessye Ella Ekogha.

 La confusion règne désormais, personne n’a finalement compris le message d’Ali Bongo à cette messe partisane. Quel a été le but de son propos lors du 54e anniversaire du PDG ?.