La Société Autoroutière du Gabon (SAG) va attaquer le tronçon Ntoum-Libreville 

On sait que la transgabonaise a déjà démarré et le bitume commence à recouvrir ce qui sera un 2×2 voies long de 780 km. A cause de l’intensité du trafic routier entre Ntoum et Libreville, les riverains souhaitaient vivement que les travaux de cette voie démarrent le plus rapidement possible. Au regard du mouvement, surtout avec la pose des poteaux opérée par la société SODALEC, spécialisée dans l’électricité et qui est le sous-traitant de la SAG, on peut s’imaginer que les choses sérieuses vont démarrer bientôt. 

Cette transgabonaise est véritablement le projet phare du deuxième septennat du président Ali Bongo Ondimba. Des promesses ont été faites pour qu’à l’horizon 2023, on commence à livrer des tronçons importants qui auraient un impact significatif sur le traffic routier. Quoiqu’il en soit, ce projet va avoir d’énormes incidences économiques à l’avantage des populations et l’on ne peut que le soutenir malgré nos divergences politiques. Nous allons naturellement soutenir le gouvernement dans la réalisation de cette œuvre.