Difficultés à avoir un taxi ce matin à Libreville 

Les carrefours et autres artères de Libreville étaient noirs de monde. Une difficulté évidente pour le gabonais à avoir un taxi pour se rendre à son lieu de travail. Comme vous pouvez le voir ici dans l’image prise non loin de l’échangeur de nzeng-ayong, c’est le même scénario à Awendje et au carrefour charbonnages.

Quelques librevillois interrogés sur la situation nous révèlent qu’il s’agirait d’une pénurie d’essence. « Le diesel est présent mais l’essence manque », c’est ce que nous indique un élève du lycée technique dépité par la situation.

Si nous n’avons connaissance d’aucune grève dans ce secteur, il n’en demeure pas moins que la situation reste difficile pour des gabonais qui ont déjà du mal à se rendre à leur lieu de travail à cause de la surenchère dans le secteur du transport urbain. En l’absence d’un ngori qui se fait de plus en plus rare, les gabonais pour la plupart devront marcher.