Il apprend que son enfant porte un autre nom en allant signer son bulletin à l’école 

L’histoire s’est passée  à Libreville dans une école primaire au quartier charbonnages. Les parents de la jeune jupsie sont convoqués comme tous les autres à aller signer le bulletin de leur progéniture. La mère de Jupsie qui a l’habitude de le faire n’a vraiment pas de temps ce mercredi. Comme saisie par un esprit, elle demande à son mari de se rendre à l’école pour aller signer le bulletin. 

Alors que monsieur Etoughe se rend à l’école de sa fille, sa femme la dénommée Moussitou se rend compte qu’elle n’aurait pas dû lui confier cette tâche. Elle l’appelle pour lui dire qu’elle a déjà récupéré le bulletin mais malheureusement, son téléphone est déchargé. Monsieur Etoughe arrive à l’école et se rend en classe de 1ère année. 

Il demande à la maîtresse qui est en face de lui de lui sortir le bulletin de sa fille nommée Jupsie Etoughe. La maîtresse lui répond qu’elle a bien une fille prénommée jupsie dans sa classe mais elle porte le nom de Nziengui et non Etoughe. Curieux de savoir, il demande à voir une photo de la jeune fille. En sortant la photo de l’élève, il se rend compte qu’il s’agit bien de sa fille. Il insiste auprès de l’enseignante pour dire que sa fille ne s’appelle pas Nziengui mais Etoughe. 

Devant le problème, la maîtresse va chercher le dossier de la jeune fille, dans lequel il y a son acte de naissance. La fameuse Jupsie est bien née à la même date que sa fille, le nom de la mère est bien Moussirou, celui de sa femme mais le nom du père est différent. Il s’agit d’un certain Nziengui Malomba Justin.

Le choc est grand pour monsieur Etoughe de découvrir que sa fille pour laquelle il avait consenti tant d’efforts avait un autre acte de naissance et un père autre que lui. Sur le coup il s’écroula. Actuellement, il est pris en charge par le SAMU social et est toujours inconscient.

Nous reviendrons sur la suite de cette affaire, pour vous dire ce qui s’est réellement passé.