Ali Akbar s’oppose à la nomination d’un imam local 

C’est dans un message clair et emprunt d’autorité que le Conseiller Special du Conseil Islamique du Gabon Ali Akbar Y Obegue a demandé à ses frères musulmans d’une mosquée de sursoir la nomination d’un fidèle de la mosquée aux prestigieuses fonctions d’imam.

Ladite mosquée gérée par le Conseil islamique ne peut désigner un imam sans la validation du Conseil. Devant ce qui s’apparente à un acte de défiance de ce frère musulman face à l’autorité du Conseil islamique, Ali Akbar a rappelé ce qu’il y avait lieu de faire.

Aucun imam ne sera nommé sans la validation du Conseil surtout pas ce frère qui ne respecte pas les autorités. « S’il veut être imam qu’il devienne d’abord autorité et ensuite il deviendra imam » a martelé le fils d’Akieni. On connaît le tempérament d’Ali Akbar et cet épisode a consolidé l’idée que certains se faisaient de lui. En tout cas, il ne se laisse pas marcher sur les pieds. Les musulmans sont avertis.