Le carton rouge d’André Ayew provoqué par les incantations d’un sorcier gabonais mais…

Les gabonais n’ont jamais pardonné à André Ayew (footballeur ghanéen), le langage qu’il a tenu sur l’équipe nationale les Panthères alors que le Ghana et le Gabon venaient de faire un match nul. Le joueur ghanéen dénonçant vigoureusement lemanque de fair-play des joueurs gabonais qui auraient dû, d’après lui, rendre le ballon au Ghana, a traité l’équipe nationale les Panthères de petite équipe.

Pas du tout content de ces paroles, un chef bwitiste gabonais de l’ethnie Nzebi, aurait alors décidé de rassembler ses frères bwitistes pour demander mystiquement au joueur ghanéen de s’excuser. Mais les choses se seraient très mal passées, le joueur ghanéen André Ayew , égal à lui-même aurait continué à tenir  le langage de l’arrogance. Devant cette énième défiance, les notables bwitistes ont finalement dû invoquer les esprits pour créer un incident lors de la rencontre entre le Ghana et les Comores pour punir l’attaquant ghanéen.

C’est exactement ce qui s’est passé, à 25e minute de la rencontre Ghana-Comores, pour un tacle trop appuyé et dangereux, le joueur des black stars du Ghana a reçu un carton rouge et a donc été sorti du terrain. Sauf que dans le rituel fait par les bwitistes gabonais, le chef bwitiste qui était en charge d’exécuter la sale besogne ne devait pas regarder le match. C’était une condition pour que son groupe n’ait aucune répercussion après sa mission. 

 Malheureusement, en voulant à tout  prix regarder le match, alors que le carton rouge était sorti au même moment sur Ayew, les esprits du bwiti auraient profité du contact visuel que le chef bwitiste avait avec la télévision pour aller se loger dans ses yeux juste après qu’ils aient réussi leur mission. André Ayew a été certes sorti du match et le Ghana éliminé, mais le bwitiste gabonais est lui devenu aveugle. On ne peut pas dire s’il pourrait recouvrer la vue en cas de victoire du Gabon lors de sa rencontre en 8e de finale. Quelle histoire !