Le Gabon contrôle le Ghana avec une égalisation de Jim Allevinah 1-1

Les Panthères du Gabon étaient rentrés en forme dès le début du match. L’équipe gabonaise s’est montrée bien plus en jambes qu’une équipe ghanéenne assez lourde. Mais contre toute attente, André Ayew le capitaine des Black stars du Gahana, dans un contrôle comme il sait en faire se retourne et frappe du gauche. La balle est mise hors de portée du gardien gabonais Amonome. 1 pour le Ghana et zéro pour le Ghabon.

A ce moment-là, les supporteurs du Gabon dans le monde sont certes abasourdis mais ils sentent bien que les Panthères sont dans une forte assez rassurante.

C’est alors que le coach Patrice Neveu décide de sortir Bouanga, qui est certes un des meilleurs joueurs gabonais mais qui sur ce match, a à peu près raté tout ce qu’il a fait. Le public dans les quartiers de Libreville n’est pas content de cette sortie et les gens sont prêts à vendre la peau de Patrice Neveu si jamais l’équipe perd le match. C’est Jim Allevinah qui est choisi pour remplacer Dénis Bouanga, le chouchou du public.

Le Gabon pousse, physiquement et techniquement les Panthères maîtrisent leur sujet. Le ballon arrive sur Jim Allevinah, il a encore de l’énergie. D’un coup de reins il se crée des espaces tout en se rapprochant des buts ghanéens et sans que personne puisse le prévoir, il déclenche une frappe lourde qui trompe le portier ghanéen. 1-1 le Gabon vient d’égaliser et a toujours son destin en mains. À Libreville comme dans toutes les capitales provinciales c’est l’apothéose. Les fans des Panthères sont déchaînés et célèbre ce match nul qui nous donne 4 points pour le moment. Fin du match.