Licencié, il perd son érection sexuelle et accuse son ancien patron mais… 

Monsieur Edzang Bengono a 41 ans et père de 2 enfants. Il n’a jamais connu de problèmes d’érection sexuelle jusqu’à ce qu’il soit licencié du poste de travail, qu’il occupait à Port-gentil dans une société pétrolière. Dès lors les difficultés se sont enchainées. Et récemment après 4 mois de chômage, Monsieur Edzang Bengono a constaté qu’avec sa petite amie de 26 ans, qui est plutôt une bombe, il n’avait plus d’érection sexuelle.

Au début, il a pensé que ce n’était qu’une simple panne technique comme chaque homme peut en avoir quelques fois. Le problème a persisté, et monsieur Edzang commençait à s’en inquiéter. Malgré toutes les tentatives avec sa compagne, rien ne démarrait et la jeune Grace commençait à s’en plaindre. Devant cette difficulté qui mettait son couple en péril, le jeune homme décida d’aller consulter une psycholoque. 

Après s’être confié à sa psy, Edzang Bengono finit par comprendre que son problèmes d’érection était lié à son licenciement. En colère il décide donc d’approcher non pas le patron mais la femme de son ancien patron qu’il connaissait bien. Après lui avoir expliqué sa situation, la femme de son ancien patron ne semblait pas prêter plus d’attention à son problème d’érection. Elle ne voyait pas le lien entre la perte d’érection et le licenciement de monsieur Bengono.

Désespéré, il s’en remit à sa petite amie qui lui conseilla de porter plainte à son ancien patron. Il décida alors de rappeler la femme de son ancien patron pour lui annoncer qu’il va ouvrir une procédure judiciaire contre ce dernier. Prise de panique, elle demanda à voir Bengono. Elle ne voulait surtout pas un scandale sur le nom de son mari qui démarrait à peine une carrière politique en parallèle. Ce qu’elle lui proposa fut surprenant : la femme de son ancien patron lui proposa de se faire vacciner contre la covid-19 pour retrouver sa virilité sexuelle. 

Bengono ne comprenait pas l’approche, il voulait à son tour comprendre quel était le lien entre le vaccin covid-19 et ses problèmes d’érection. Zita, la femme de son ancien patron lui expliqua que selon une étude britanique menée auprès de certains laboratoires, le vaccin covid-19 améliorerait l’érection. Elle affirma aussi que tous ceux qui ont souffert de covid-19 souffriraient de difficultés d’érection. Justement Bengono avait perdu sa virilité juste après avoir attrapé l’épidémie à coronavirus. 

Il n’en fallait pas plus pour convaincre Bengono. Il décida alors d’aller vers un centre de vaccination pour prendre sa première dose. Aussitôt la dose prise, le soir même il tenta de faire l’amour à sa compagne Grâce mais rien ne démarra. Il appelle donc la femme de son ancien patron qui lui demanda d’être patient et que cela marcherait forcément.

Après sa deuxième dose de vaccin, la femme de son ancien patron invite Bengono chez elle alors que son mari n’était pas là. Nuisette très courte, elle lui proposa une danse. Il hésita puis elle lui expliqua que cette danse permettrait de tester si le traitement vaccinal avait marché, s’il pouvait avoir de nouveau une érection. 

Après une minute seulement de danse, Edzang Bengono fut pris d’une forte érection et il finit par faire l’amour avec la femme de son ancien patron. A 4 heures du matin, quelqu’un cogna à la porte, le couple qui se reposait fut pris de panique. C’était le mari de la dame qui revenait. Le jeune homme Edzang Bengono était désormais coincé dans une maison qui n’était pas la sienne et avec une femme qui n’était pas la sienne. Que va-t-il se passer, nous le saurons demain à 18 heures. Préparez vos mouchoirs.

A SUIVRE…