La Cour Constitutionnelle neutralise les mesures iniques de Rose Christiane Ossouka Raponda 

Le COPIL citoyen qui est plus proche des intérêts des citoyens gabonais que le COPIL gouvernemental, vient d’obtenir une large victoire auprès de la Cour Constitutionnelle.

En effet après que messieurs Geoffroy Foumboula Libeka et Jean Valentin Leyama aient saisi la Cour constitutionnelle pour dénoncer le caractère inconstitutionnel des mesures de l’arrêté N°559/PM du 25 novembre 2021 portant sur la prévention, la lutte et la riposte contre la propagation de la Covid-19, la Cour Constitutionnelle a fait suspendre cet arrêté le temps qu’elle examine la requête du COPIL citoyen. 

Il revient donc à Rose Christiane Ossouka Raponda de l’indiquer au grand public pour qu’elle ne donne pas l’impression de voguer contre les décisions de la Cour Constitutionnelle. Si après examen, la Cour Constitutionnelle venait à prononcer  la suspension définitive desdites mesures gouvernementales, ce serait un camouflet de plus pour madame Ossouka Raponda et son gouvernement.