L’Union nationale se félicite de la libération de Fortuné Edou et Éric Otsetse

Dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux, L’Union Nationale s’est félicitée de la libération des deux activistes anti-vaccination arrêtés il y a un jour. Nous partageons avec vous l’intégralité de ce communiqué de presse.

L’Union Nationale constate pour s’en féliciter que Messieurs Fortuné EDOU ESSONO et Éric OTSETSE ont recouvré la liberté dans la soirée du 9 novembre 2021, soit un peu plus de vingt-quatre heures après avoir été enlevés dans la rue puis, par la suite séquestrés dans les locaux de la Direction Générale des Contre-ingérences et de la Sécurité Militaire (B2).

L’Union Nationale tient à cette occasion à remercier tous ses militants, tous les citoyens gabonais qui, depuis le Gabon ou de l’étranger, se sont mobilisés et se sont soulevés pour dénoncer avec fermeté les conditions inacceptables de leur arrestation extra judiciaire et arbitraire, et pour exiger avec elle et comme elle, leur libération immédiate et sans conditions.

Aussi, face à un pouvoir qui a choisi d’ériger la violence et l’intimidation en mode de gouvernance, face à l’entêtement autiste de ses tenants et de leurs proches à se servir des services de l’Etat pour régler des comptes personnels en violation des droits élémentaires de l’Homme et des citoyens, l’Union Nationale a atteint son point de saturation et ne peut plus laisser impunis ces actes de barbarie maquillés en interventions de l’Etat.

L’Union Nationale prend donc à témoins la Nation et la Communauté internationale des provocations et dérives de plus en plus offensantes et liberticides que subit le peuple gabonais. Elle donnera désormais une suite judiciaire à de tels actes et estera leurs responsables, quels qu’ils soient, devant les juridictions compétentes tant au plan national qu’international.

Libreville, le 10 décembre 2021

Dr Minault Maxime ZIMA EBEYARD