Les régies financières annoncent une grève générale illimitée 

La situation se corse et le bras de fer va être engagé entre la fédération des collecteurs des régies financières (FECOREFI) et le gouvernement. Les agents des administrations telles que la Douane, le Trésor Public, les impôts et le ministère du pétrole disent avoir été précarisés par le gouvernement. Plus de 70% de leurs primes défalqués et aucune explication plausible ne leur a été fournie.

Conséquence, les agents des administrations financières sont devenus les parents pauvres de l’administration gabonaise. Certains n’arrivent plus à tenir, tellement habitués à se passer de leurs salaires pour ne vivre qu’avec les primes. On raconte même que plusieurs d’entre eux n’arrivent plus à faire face aux frais de scolarité de leurs enfants qui apprennent à l’étranger.

Les agents des régies financières n’ont plus le choix que de paralyser toute l’administration financière pour que leur situation soit réglée. C’est une question de survie. Les prochains jours promettent d’être difficiles et tendus en même temps.