COPIL: 400 passagers d’Air-France arrivés sans test PCR et sans quarantaine

Le COPIL a laissé volontairement échapper 400 passagers en provenance de Paris dans un vol arrivé dans notre pays il y a quelques jours. Les agents du COPIL postés à l’aéroport international de Libreville sont rentrés en grève, sans assurer le service minimum, pour dénoncer leurs conditions de travail notamment le fait qu’ils ne soient pas transportés.

La conséquence immédiate est que 400 passagers ont traversé les frontières de notre pays sans se soumettre à l’exigence d’un test PCR et d’une quarantaine. Aujourd’hui, il est presqu’impossible de rattraper une telle erreur. Les passagers sont déjà dans leurs familles, sont déjà rentrés en contact avec d’autres personnes et ceux qui sont Covid-19 positifs ont déjà fait peser sur l’ensemble de la population gabonaise des risques énormes.

Il faut tirer les conséquences de cette irresponsabilité du COPIL. On ne peut pas soumettre le peuple gabonais à une pression maximale et être laxistes au niveau de nos frontières aériennes. Il va falloir que les responsabilités soient établies dans cette affaire parce que les conséquences peuvent être inestimables.