Propos anti-fangs de Max Anicet Koumba: Teale Mve Ondo fustige énergiquement la plainte y relative

Alors qu’il est annoncé une nouvelle déclaration dite de la Communauté fang ce samedi 6 novembre 2021 contre les propos tribalistes et stigmatisants de Max Anicet Koumba, la récente plainte déposée contre ce dernier par cinq cadres y appartenant ne semble pas prête de rencontrer l’assentiment de tous au sein des « Ekangs ».

Sans langue de bois aucune, Teale Mve Ondo vient d’user d’un canal de diffusion particulier pour marquer son désaccord total avec les initiateurs de la démarche judiciaire menée contre Max Anicet Koumba, notamment par l’ancien ministre Jonathan Ndoutoume Ngome et l’acteur politique Paskhal Nkoullou. Par un enregistrement vocal largement relayé sur le réseau WhatsApp, l’ancien Directeur adjoint de la Communication de la Mairie de Libreville, bien que partageant l’indignation générale suscitée par les propos incriminés, tance ouvertement et en particulier ces deux cadres pour leur décision. Mieux il leur dénie la légitimité et la qualité pour entreprendre une telle action qu’une partie de l’opinion estime cavalière et mal pensée.

Dans cet audio, qui dure environ 8 minutes, Teale Mve Ondo avertit ces deux personnalités sur les conséquences néfastes de cette démarche, sans toutefois les détailler de manière exhaustive. Pour autant, il semble considérer ces effets redoutés et redoutables comme étant aux antipodes de l’intérêt national, qu’il dit privilégier pour éviter aux membres de sa communauté les affres ultérieures éventuelles d’une réciprocité dévastatrice à leur encontre.

La réaction des deux personnes principalement visées, adeptes de la communication tous azimuts, ne devrait certainement pas tarder. Décidément, la sortie ubuesque du Président du Rassemblement des Gaulois continue à faire couler encre et salive en dépit de ses excuses publiques. Jusqu’à quand encore?