CNAMGS: transformation digitale où en sommes-nous ?

Il y a aujourd’hui deux mois que le Directeur Général de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS) M. Séverin Maxime ANGUILE, tenait une cérémonie de restitution des travaux sur la « Feuille de Route de la Transformation Digitale de la CNAMGS. 

Un prestataire, spécialiste sur les questions de digitalisation avait été préalablement choisi pour conduire ce vaste chantier plus que nécessaire dans les périodes troubles comme celle à laquelle nous faisons face (crise sanitaire). L’objectif de cette mutation étant également de mieux servir l’assuré et tout le monde sait quelle est la place de la CNAMGS dans les prestations sociales et dans la vie des gabonais. La société ST Digital avait livré ses conclusions en présentant publiquement lors d’une réunion un rapport sur les mécanismes fonctionnels et opérationnels de cette transformation digitale.
Le sujet est d’autant plus actuel que lors du Forum international sur l’investissement organisé à Riyad en Arabie saoudite, Ali Bongo Ondimba s’est exprimé sur la transformation économique qui tient compte des éléments environnementaux et mais aussi de la nécessaire digitalisation des services. 

La CNAMGS, dont le budget est considérablement entamé par le paiement des prestations des partenaires que sont les hôpitaux, pharmacies et cliniques, aurait tout à gagner en digitalisation ses services. Cela permettrait aux factures des partenaires de correspondre aux réelles prestations qui sont fournies. La cnamgs ferait de ce fait des économies qui se chiffreraient en milliards de Francs CFA.

Pour l’instant, les prestations qui sont indiquées par les partenaires peuvent être considérées comme abusives et la CNAMGS n’a véritablement aucun moyen de contrôler les prestations, ses équipes ne pouvant pas passer toutes leurs journées à vérifier des centaines de milliers de factures en papier. Il y a urgence à digitaliser les prestations de la cnamgs,  d’où notre question: ou en sommes-nous ?