La DG d’Okoumé Capital a rencontré le ministre des PME mais…

La Directrice générale de la société Okoumé Capital madame Chimène Ayito a récemment rencontré le ministre des petites et moyennes entreprises Hugues Mbadinga Madiya, pour échanger sur la mise en place du programme dénommé : « La fabrique des champions ». Si ce type de rencontres fait partie des usages pour tout Directeur Général, il serait bon pour OC de savoir que dans ce pays, il y a des jeunes entreprises qui évoluent complètement en dehors du cercle de l’administration de tutelle. Certaines Pme gabonaises n’ont de lien avec l’administration que la simple régularisation de leur statut juridique, pourtant elles sont si performantes.

La raison de cette situation est que de nombreux jeunes entrepreneurs sont déçus de l’administration quand ils ne soupçonnent pas simplement d’agir à la tête du client. Nous ne disons pas que c’est le cas actuellement mais le problème est réel. D’autre part, la gestion de l’accompagnement covid-19 a été si catastrophique pour les entreprises pour certaines jeunes entreprises qu’elles ne souhaitent même plus avoir affaire à l’administration de tutelle.

A notre sens, il faudra aussi au Fonds Okoumé Capital mettre un mécanisme parallèle d’inspection et détection pour qu’il puisse se rendre compte de la dynamique entrepreneuriale qui existe en dehors de celle que pourrait lui recommander le ministre des petites et moyennes entreprises. Avec un fonds de 20 milliards de Francs CFA, le potentiel d’Okoumé palace est si grand qu’il serait dommage que madame la Directrice générale, avec des ambitions si nobles pour les PME, se limite à ce qui lui est dit par l’administration.