Noureddin Bongo Valentin sera-t-il nommé par Ali Bongo ce vendredi ?

Depuis qu’il a été évincé de son poste de Coordinateur Général des Affaires Présidentielles (CGAP), Noureddin Bongo Valentin est en attente d’une nomination au sein de l’administration gabonaise. Des spéculations avaient laissé entendre qu’il atterrirait au poste de Haut-Commissaire. 

Seul problème, les missions affectées pour cette position ne correspondent pas du tout aux compétences qu’on pourrait prêter au fils d’Ali Bongo. Il n’a pas l’expérience politique pour gérer le poste de Haut-Commissaire. En lisant de près les missions du Haut-commissariat, il nous apparait que ce poste devrait revenir à un homme d’expérience politique avérée et éprouvée.

Il reste la Présidence de la République et à notre avis, il est peu probable que NoureddinBongo Valentin revienne dans cette administration après qu’il en ait été exclu récemment. Ce serait trop spectaculaire pour être fait.

Enfin, l’option du gouvernement de la République. Il faudra trouver à NoureddinBongo Valentin, un ministère de souveraineté qui lui permettrait de s’imprégner de la réalité gabonaise. Dans ce cas, deux ministères pourraient voir débarquer le Conseiller stratégique du PDG. Le Ministère de la Défense Nationale et le Ministère de l’Intérieur. Mais le Chef de l’Etat pourrait ne pas entériner cette idée, faussement répandue dans les milieux politiques, parce que cela renverrait dans l’opinion nationale, comme une préparation à la fonction suprême et nous pensons qu’Ali Bongo n’est pas prêt de passer la main, même quand il s’agit de son fils.

Dans tous les cas, Noureddin Bongo ne pourra pas rester longtemps sans point de chute. Nous pensons objectivement que le Conseil des ministres de ce vendredi, marquera le retour aux affaires de Noureddin Bongo Valentin.Nous aurons, dans quelques heures, une idée claire de comment est-ce que le Chef de l’Etat Ali Bongo, entend utiliser l’un de ses plus proches collaborateurs.