Gabon: Un seul homme a la carrure pour être premier ministre mais…

Le Gabon est un pays qui milite activement pour la médiocrité, ce qui tranche avec la volonté du président de la République d’inscrire le pays dans le cycle de l’excellence.


Depuis quelques années maintenant, l’on s’essaie à des formules politiques de copinage parce que cela arrange les intérêts d’une minorité incompétente.


Depuis que l’on parle de nommer un premier ministre compétent, tous les gabonais savent qui parmi les hommes politiques du pouvoir, même parmi les ministres, mérite d’être propulsé au rang de premier ministre chef du gouvernement. 

Il a prouvé par son courage politique qu’il sait affronter les difficultés politiques même à des moments cruciaux de l’histoire de notre pays. On sait qu’il a une connaissance fine de la sphère politique puisqu’il en est lui même un acteur depuis des années.


Quand il travaillait aux côtés du Président de la République, il a toujours été loyal et a pris des coups de tous les côtés. Il n’a jamais montré des signes de faiblesse parce qu’il est d’une autre nature.


Dans le gouvernement, à ses différentes fonctions, il a toujours soit réussi à réformer en profondeur, soit réussi à livrer le travail. Malgré l’acharnement de ceux qui travaillent à sa perte, Ali Bongo lui a accordé sa confiance. 


Aujourd’hui, nous sommes dans une impasse, parce que Rose Christiane Ossouka Raponda n’a jamais été aussi ridicule qu’à cette fonction de premier ministre. Jamais de mémoire, un premier ministre n’avait été aussi aphone et inactive. 


On sait tous et toutes que cet homme-là peut faire l’affaire, il est prêt à servir son pays et son patron mais certains, comme d’habitude, sont déjà allés murmurer aux oreilles du Président de la République pour prêter à ce compatriote des intentions qu’il n’a jamais exprimées.


Monsieur le Président de la République, si vous êtes un partisan de la compétence, il est temps de nommer au poste de premier ministre votre plus loyal collaborateur. C’est aussi simple que ça.