Les retraités gabonais maltraités après de bons et loyaux services

Les fonctionnaires gabonais qui ont tant souffert pour servir l’état ne bénéficient d’aucune forme de reconnaissance de la part des autorités gabonaises. Depuis 2015, année de la revalorisation du point d’indice, leurs pensions de retraite n’ont jamais été arrimées et ils continuent de souffrir pour ceux qui sont encore en vie. Encore une fois, les retraités gabonais se sont retrouvés pour faire entendre leur voix au sujet des points suivants:

  • L’arrimage de leurs pensions de retraite au nouveau point d’indice
  • Paiement des services rendus

La tutelle c’est à dire le ministère de la fonction publique qui dit travailler de connivence avec le ministère du Budget, leur demande de déposer des documents additifs pour espérer rentrer dans leurs droits. Il s’agit des documents suivants:

  • Arrêté de mise en retraite
  • Attestation de cessation de service
  • Cessation de paiement et non débet
  • Service général

Il faut savoir que ceux des retraités qui sont partis en retraite à partir de 2015 après la revalorisation du point d’indice, sont aujourd’hui toujours payés en pré-retraite et ce paiement de pré-retraite ne s’explique nullement sur les textes légaux, c’est une aberration du gouvernement.

Jusqu’à quand ces honnêtes citoyens vont-ils continuer à souffrir avant de rentrer définitivement dans leurs droits ? C’est la question qu’on devrait poser à Madeleine Berre et à Sosthène Ossoungou Ndibangoye, qui sont directement en charge du dossier.