Mont-Bouet: Les jeunes commerçants gabonais continuent de crier à l’aide 

Depuis quelques semaines, un collectif de jeunes commerçants gabonais déterminés à exercer leurs droits dont le premier est leur nationalité gabonaise, continuent d’interpeller les autorités sur la situation difficile qu’ils vivent au marché de mont-bouet.  Ils ont à travers les réseaux sociaux dénoncer la situation dominante qu’exercent les commerçants expatriés sur eux.

D’abord ils avaient clairement revendiqué la maison du commerçant qui était devenue la propriété de quelques commerçants expatriés selon eux, puis ce jour, une autre vidéo circule, dans laquelle ils se plaignent du non respect des mesures gouvernementales par les mêmes commerçants expatriés. 
Ils estiment que si eux respectent ces mesurent et libèrent les trottoirs, quelques commerçants expatriés, en complicité avec les autorités municipales, donnent de l’argent pour qu’ils viennent exposer leurs marchandises sur les endroits pourtant interdits de vente. Une situation qui les pénalise et qui est considérée comme un deux poids deux mesures par ces jeunes gabonais. Ils interpellent donc les autorités gabonaises pour qu’elles puissent s’intéresser à ce problème, le régler, afin qu’ils puissent exercer leur commerce dans les meilleures conditions.


Il faut dire que ces dernières semaines, il y a eu régulièrement des tensions entre certains commerçants expatriés et ce collectif de jeunes commerçants gabonais. Il est urgent que les plus hautes autorités gabonaises interviennent parce qu’il n’est jamais bon que de telles tensions persistent.