L’ancien premier ministre Casimir Oye Mba est mort 

L’ancien premier ministre gabonais s’est etein ce matin à Paris. Il avait été transporté d’urgence de Libreville où il suivait des aoins à la clinique Chambrier pour un hôpital français. Il a finalement été rappelé à Dieu. Cam la classe comme on aimait à l’appeler n’était pas un anonyme dans son pays tant il a occupé diverses et hautes fonctions dans l’administration gabonaise. Il faut déjà savoir qu’il est resté 19 ans au gouvernement de 1990 à 2009, dont 4 en tant que premier ministre, de 1990 à 1994.

Premier ministre, ministre des affaires étrangères, ministre de la planification et de la programmation du développement, ministre des mines et de l’énergie. Auparavant Casimir Oye Mba a été gouverneur de la Banque des États de l’Afrique Centrale (BEAC) après avoir gravi tous les échelons. C’est d’ailleurs grâce à ses états de service dans cette banque africaine que le Président Omar Bongo lui confia les clés de la primature, avec pour mission de redresser les comptes du Gabon.

Sur le plan politique, il faut dire que l’ancien premier ministre avait d’abord été un cadre du PDG, parti auquel il a adhéré en 1973. Il est élu député pour le compte du Parti Démocratique Gabonais en 1990 dans le département du komo-mondah. Il démissionne avec fracas en 2009 à la suite du décès d’Omar Bongo et surtout de l’investiture d’Ali Bongo comme candidat du PDG.

Il se porte lui-même candidat à l’élection présidentielle anticipée de 2009, constituant une espérance pour de nombreux gabonais, puis il se retire à la surprise générale de ses soutiens politiques et de l’opinion nationale gabonaise. Il ne donne aucune consigne de vote.

En 2016, il est à nouveau candidat à l’élection présidentielle, après avoir demandé pardon aux gabonais pour les erreurs du passé. Encore une fois, il n’ira pas jusqu’au du processus électoral en son nom propre puisqu’il se rallie à un autre candidat de l’opposition, Jean Ping.

Casimir Oye Mba était un cadre du parti de l’opposition l’Union nationale et soutenait furtivement la candidature de Paulette Missambo pour être présidente de ce parti après que l’ancien président Zacharie Myboto se soit retiré.

Casimir Oye Mba était titulaire d’un doctorat en droit obtenu en France à l’université de Paris en 1969. Il poursuivit une formation diplomante en finances au centre d’études financières, économiques et bancaires (CEFEB) de la caisse centrale de coopération économique.

Il n’a pas cessé d’apporter ses contributions intellectuelles et politiques à travers ses prises de parole publiques. Ces derniers temps, l’ancien premier ministre Casimir Oye Mba était resté très discret face aux développements de la situation politique de son pays le Gabon. Il décède à 79 ans alors que le pays tout entier avait encore besoin de ses éclairages économiques et politiques. Il va manquer à la classe politique gabonaise, à son village de naissance Nzamaligue et surtout à sa famille. Repose en paix Cam la classe.