ANUTTC: Il faut au moins 5 ans pour obtenir un titre foncier

L’obtention d’un titre foncier à la suite d’une opération de régularisation foncière est devenu pour les Gabonais, l’exercice le plus fatigant. Plusieurs de nos compatriotes qui ont entamé leurs régularisations foncières sont morts avant d’avoir pu tenir dans leurs mains le fameux titre foncier.

Le premier problème est que la plupart des directeurs et autres chefs de service dans cette administration se rendent volontairement indisponibles. Il semble beaucoup plus facile de rencontrer le premier ministre gabonais que de rencontrer le directeur général de l’ANUTTC et ses adjoints. Ce qui fait qu’au bout de 2 rendez-vous à l’ANUTTC, vous êtres déjà épuisés.

C’est cet état d’épuisement savamment orchestré qui pousse la plupart des Gabonais à emprunter d’autres chemins. L’argent doit désormais parler pour que l’on vous envoie une équipe pour simplement commencer une enquête foncière, qui n’est même pas, en elle-même, le début de la régularisation foncière.

Il est évident que lorsque vous avez un litige foncier, et que vous n’avez pas d’argent, vous ne pouvez presque jamais le gagner. il faut payer et payer encore à l’ANUTTC et à au Tribunal de Libreville.

Pourtant, le président Ali Bongo Ondimba était allé jusqu’à fermer tout un ministère pour mettre de l’ordre dans les affaires foncières et cadastrales. C’est à la suite de cette colère du Chef de l’Etat qu’était née la fameuse ANUTTC, pour faciliter et contrôler les procédures foncières au Gabon.

Moins de 10 ans plus tard, peut-on dire que cet objectif est atteint ? La réponse est NON au regard des plaintes des Gabonais par rapport au travail de l’ANUTTC. De nombreux compatriotes ont simplement décidé de ne plus suivre leurs régularisations foncières parce que, même autour d’eux, ils ne voient personne avec un titre foncier. Il faut que le Président de la République lui-même regarde la gestion de cette ANUTTC.