BANALISATION DU VIOL SUR LA CHAINE IVOIRIENNE NCI : LE COUP DE GUEULE DE SHAN’L

Dans l’immense tollé provoqué par la diffusion, ce lundi 30 août 2021, d’une émission relative au viol sur la chaîne privée de télévision ivoirienne NCI, la chanteuse gabonaise Shan’l n’a pu se retenir d’apporter sa voix, face à un fait défiant toutes les règles déontologiques et morales en matière d’audiovisuel.

Bien qu’ayant très vite présenté ses excuses et pris la décision de suspendre son animateur vedette Yves de Mbella, présentateur principal du programme largement décrié sur les réseaux sociaux, la direction de NCI a bien du mal à se sortir du marasme très vite engendré par son émission « LTI Vacances », dont le thème pour ce numéro portait sur le grave phénomène du viol.

Un situation à laquelle Shan’l, sans fioriture et visiblement choquée, a consacré un direct sur sa page Facebook ce mardi 31 août.

Durant près d’une demi heure, l’artiste s’est notamment indignée de la « légèreté » et du cynisme qui ont caractérisé le déroulement de ce Talk Show de grande audience, dont le point culminant a été une mise en scène scandaleuse d’un acte de viol par le principal invité de cette émission qui n’était autre qu’un ancien détenu pour de nombreux faits similaires.

Cette émission a également été profondément choquante pour les victimes de viol et autres personnes impactées.

L’un des passages, au cours duquel il a été demandé à l’ancien criminel si ces victimes pouvaient prendre du plaisir dans ces agressions, revient dans l’opinion comme l’un des plus épouvantables aux plans déontologique et tout simplement moral !