DECONVENUES DE BARRO CHAMBRIER à OKONDJA: LE SILENCE « COMPLICE » DE JEAN PING

Confronté aux diverses fortunes qu’a connues sa tournée dans la province du Haut-Ogooué, notamment à Okondja, Alexandre Barro Chambrier n’a manifestement pas bénéficié du soutien du leader de la Coalition pour la Nouvelle République, ni même de la part de cette organisation  pourtant si souvent prompte à la dénonciation.

Les événements déplorables d’Okondja n’ont pas laissé grand monde de marbre, en tout cas pas au sein de la classe politique et même de la société civile.

Les réactions d’indignation se sont multipliées ces derniers jours, nonobstant quelques points de vue contraires visant à relativiser ces incidents qui ont émaillé la tournée du Président du RPM et sa suite dans le G2.

Alors que l’on pouvait s’attendre à un soutien appuyé du principal candidat malheureux de la présidentielle de 2016 à l’endroit de son pair de l’opposition, n’ayant borné son intervention officielle que sur le malheureux incendie de la résidence de Jean-Pierre Lemboumba Lepandou dans cette même contrée d’Okondja, Jean Ping n’a pas eu un seul mot pour condamner ou critiquer ces tracasseries dont a fait l’objet Alexandre Barro Chambrier.

Ce silence peut-il être considéré comme étant approbateur vis-à-vis desdites perturbations? Ce manque de solidarité est-il symptomatique d’une relation désormais froide, voire conflictuelle, entre les deux hommes? Une chose paraît en tout cas certaine: les malheurs de l’un ne semblent pas une mauvaise nouvelle pour l’autre!