OKONDJA : UNE DEMANDE D’EXPLICATION MUSCLÉE ET RÉVÉLATRICE

Dans le cadre des récents incidents survenus à Okondja dans la province du Haut-Ogooue, l’opinion avait découvert avec stupeur ou délectation, c’est selon, un enregistrement audio largement relayé et contenant un échange téléphonique entre Mathias Otounga Ossibadjouo et l’un de ses militants subordonnés, tous deux concernés ou préoccupés par le passage de Alexandre Barro Chambrier dans leur gîte politique.

Après le démenti formel du Ministre actuel de la Décentralisation sur son implication dans les évènements décriés, cet élément sonore mis, sur la place publique, vraisemblablement pour battre en brèche ledit démenti, a eu un effet désastreux sur l’image et la crédibilité de cette personnalité de premier plan. Ce qui, vraisemblablement, était l’objectif de cette fuite rocambolesque d’une conversation téléphone qui aurait dû ne jamais en faire l’objet entre Camarades.

C’est certainement pour empêcher toute récidive à l’avenir et en la matière que le Secrétaire Provincial PDG du Haut-Ogooue a adressé une demande d’explication à l’indélicat et artisan de cette divulgation inappropriée, identifié comme étant un Secrétaire Fédéral répondant au nom de Léandre Mesmin MAHOUNGOU.

Une demande dont il faut relever le caractère clair et sans équivoque, mais qui apparaît révélatrice des tensions entre Camarades PDGistes de cette circonscription, entretenues par des chapelles qui n’ont parfois de commune que leur appartenance faîtière au Parti Démocratique Gabonais.