JEAN VALENTIN LEYAMA ÉTAIT LE DCA D’ALI BONGO EN 2016

Certains opposants révélés semblent avoir la mémoire courte lorsqu’il s’agit de se souvenir de ce qu’ils ont fait dans le passé. C’est définitivement le cas de Jean Valentin Leyama. Le fils de Moanda n’a pas cessé d’indexer le pouvoir gabonais sur sa page Facebook mais à y regarder de près, on se rend compte que l’actuel contestataire de la politique du Président gabonais était en réalité son directeur de cabinet adjoint au moment de l’élection présidentielle contestée de 2016.

Par conséquent, dénoncer les manquements du pouvoir est une bonne chose parce que le pays a besoin d’hommes et femmes qui servent de boussole et c’est le cas de JVL qui est un haut cadre du pays dont la compétence ne peut être mise en doute.

Lorsqu’il s’agit des événements de 2016 que chacun se plait à raconter en différentes versions, il est aussi bon de reconnaître que Jean Valentin Leyama, autant que Maixent Accrombessi, est comptable des actes posés à cette époque. Maintenant libre à lui de nous expliquer qu’à l’époque, il n’était qu’un simple faire-valoir, il est plutôt courant dans notre pays que les responsables politiques essaient de se dédouaner de cette manière.

L’histoire se rappelle de tout, même du rôle actif qu’a joué monsieur Leyama dans le triste épisode politique de 2016.