LA VOIE DE CONTOURNEMENT D’ANGONDJE ABANDONNÉE

C’est malheureusement ce qui ressort à la lecture de la Loi de Finances 2021. Les espoirs des populations d’Angondje, Okala et le Cap viennent de se volatiliser. La voie de contournement qui était prévue pour partir de l’entrée du camp de Gaulle vers Angondje en passant par Okala n’a reçu aucune inscription budgétaire dans la Loi de Finances en cours.

Les populations de cette zone qui nourrissaient l’espoir de voir un jour leurs quartiers se désengorger devront encore attendre. L’Etat gabonais ne financera pas cette voie à fonds propres. Il faudra, comme l’avait indiqué l’ancien ministre de l’économie démissionnaire Jean marie Ogandaga en son temps, faire preuve d’ingéniosité pour trouver des financements innovants permettant de réaliser de tels travaux.

L’espoir n’est pas totalement perdu si on considère qu’il y a d’autres mécanismes hormis le budget de l’état pour faire face à de telles dépenses. Les partenariats publics privés par exemple pourraient compenser cette non inscription au budget de l’état. En espérant que l’actuel gouvernement soit mieux inspiré pour aller trouver le financement nécessaire pour la réalisation de cette voie si importante.

D’ici là, l’économie gabonaise devra en pâtir. Il faut savoir que les retards dus aux embouteillages font perdre énormément d’argent aux gabonais d’Akanda. Un embouteillage d’une heure de temps vous fera par exemple dépenser plus d’argent pour le carburant que d’habitude. Lesdits retards pour ceux et celles qui travaillent dans l’administration publique ou privée auront un impact direct sur le niveau de performance générale du pays.