Politique : Virée de Barro Chambrier dans le Haut-Ogooué

Qui veut aller loin prépare sa monture, tel est cet aphorisme qu’on a souvent tendance à entendre quand on a des ambitions. Et des ambitions, le président du Rassemblement pour la patrie (RPM) parti de l’opposition, Alexandre Barro Chambrier en a : le fauteuil présidentiel du Bord de mer. Et avec l’élection présidentielle prévue pour l’année 2023, quoi de plus normal que le leader du RPM ne puisse pas sillonner toute l’étendue du territoire, histoire d’aller sonder le terrain et pourquoi pas marquer les esprits qu’il croise. A deux ans de l’élection, il faut déjà se faire connaître et faire connaître ses intentions aux électeurs.

C’est donc en toute connaissance de cause que le président du RPM, après une première étape en fin d’année dernière entamée par la province du Woleu-Ntem, dans le nord du pays, il a cru utile de faire à nouveau une incursion dans le Gabon profond en se rendant dans le Haut-Ogooué (sud-est). Depuis la semaine dernière, Alexandre Barro Chambrier s’y trouve pour délivrer son message auprès des altogovéens qu’il rencontre sur son passage.

Dans sa veste de candidat en pré-campagne, le président du RPM dans son opération de charme a « Nous sommes venus ici chez nous, parce qu’on ne pourra pas construire le Gabon sans le Haut-Ogooué. (…). Nous ne pouvons pas accepter de voir le pays aller fatalement vers le déclin total. Il est temps de faire en sorte que celui-ci reparte de l’avant. Nous avons la compétence pour concevoir une économie pour que les gabonais jouissent des fruits de la croissance. (…).» C’est de bonne guerre surtout quand on a l’étoffe d’un présidentiable et qu’on veut présider aux destinées du pays.