IGIS: LE DÉFI EST GRAND ET PASSIONNANT POUR RÉGIS MASSIMBA

il est connu pour être le plus grand présentateur télé du pays, il est donc un fin connaisseur du monde de l’audiovisuel. La distance n’est pas grande entre ce monde dans lequel il a baigné durant des décennies et celui du cinéma dont il est aujourd’hui un des responsables.

Nommé en conseil des ministres Président du Conseil d’Administration de l’Institut Gabonais de l’Image et du Son, Régis Massimba y trouve de gros obstacles à surmonter. Il est dit par exemple par la plupart des professionnels du secteur que c’est une institution sans budget. Si cela est vrai, le nouveau PCA devra aller chercher un budget auprès du Ministre de la Communication, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou.

Autre chose, les limites de ses fonctions. Si président d’un conseil d’administration est une fonction prestigieuse, le PCA ne pourra en aucun cas se substituer au directeur général qui est chargé de faire tourner la boîte.

Il est aussi vrai qu’en sa qualité de personnalité publique, Régis Massimba bénéficie d’un portefeuille relationnel très fourni. Peut-être usera-t-il se sont entregent pour faire redémarrer le cinéma gabonais qui compte de nombreux professionnels, avec un talent certain. Souhaitons bonne chance au nouveau PCA.